06.jpg
< Retour

Histoire

De Colunus à Coulon
Coulon, capitale de la Venise Verte, Colunus en 869, Colongia en 944, Colums en 1154.
Colonus avait son cimetière gallo-romain à 800 mètres en amont du bourg, en bordure de la voie romaine allant de Saintes à Angers, cette voie traversait la Sèvre au gué de la Grange. En 1868, en aval du gué, deux pirogues celtiques ont été découvertes. Tout près, en 1883, furent retirés trois sarcophages gallo-romain, quatre petits
bronzes de Constantin (306-337). 

En 1971, au lieu dit le Coteau de Montigné, les photos aériennes de M. Marsac ont permis de découvrir un important village néolithique et des fouilles furent menées à partir de 1978 par J-P Pautreau. En 1984, en bordure du bief de Glandes, au lieu dit le Champ du Maréchal, des travaux ont amené la découverte d'une roue de char funéraire en bronze datant de la fin de l'âge de bronze.

Au sud de l'église, de nombreux sarcophages mérovingiens seront mis au jour, notamment en 1969. Avant la révolution, Coulon faisait partie de l'Aunis, dépendait de la châtellenie de Benet, de l'Election de Niort et de la paroisse du diocèse de Saintes. L'église, fondée vers 830 par les moines de Charroux, fut placé sous le vocable de Saint-Sauveur à la fin du XIIème siècle. Rattachée à l'abbaye de Nieul-sur-l'Autize, elle prit le vocable de la Sainte-Trinité au IXème siècle. Saccagée par les Normands, l'église fut reconstruite au XIème siècle en style roman. Restaurée au XVème siècle, la nef sud avec la porte latérale seront refaites en style ogival.

Incendiée en 1569 par les protestants, le clocher fut reconstruit en 1671. La litre funéraire, peinte à la fin du XVIIIème siècle, sous le ballet, au dessus de la petite porte, est due à Gabriel Simon de Montbrun, seigneur de Coulon. Grâce aux donations des Lusignan, la terre de Coulon se trouva répartie en quatre fiefs : de Laleu, de Payré, du Marais et de Verruyes, avec les seigneuries d'Ambreuil et de Glandes. Réunis à la fin du XVIème siècle, les quatre fiefs formèrent la seigneurie de Coulon, Pierre Pellot en devenant seigneur à part entière (aveu de 1583).

Joomla SEF URLs by Artio

Infos, bons plans, événements...

Abonnez-vous à notre newsletter !